Tous les drapeaux . XYZ

hamburger

Empires et unions

Dans cette page, nous décrirons d’anciens empires, royaumes, califats et unions de pays ayant maintenant disparus.
Le simple mot "empire" peut avoir plusieurs sens. Étymologiquement, cela signifie : "qui est dirigé par un empereur". Charlemagne, Jules César étaient des empereurs. Assez peu seront décrits, l’empire carolingien, par exemple, ne nous a laissé que très peu de drapeaux.
Dans un second sens, les empires coloniaux, qui se sont développés entre le XVe et le XXe siècle, sont constitués colonies ou de protectorats, souvent au-delà des mers, et utilisés pour leurs ressources.
Nous décrivons également des entités politiques, parfois un peu artificielles, comme la Tchécoslovaquie ou la Yougoslavie.

Allemagne

Saint-Empire romain germanique

Le Saint-Empire romain germanique est un territoire issu du partage de l’empire carolingien. On situe son origine en 962 au couronnement d’Otton 1er et sa fin en 1806 lors du renoncement par François II à son titre d’empereur.

carte_saint_empire
[4] carte du Saint-Empire romain germanique en 1330
saint_empire_XIV
Saint-Empire romain germanique au XIVe siècle
allemagne_962_1806
Saint-Empire romain germanique du XVe jusqu’à 1806

Prusse

La Prusse était un territoire d’Europe du Nord qui ne faisait pas partie Saint-Empire romain germanique. Ce territoire a d’abord été un État monastique fondé par les chevaliers teutoniques (1224 - 1525). Après sa conversion au protestantisme, Albert de Brandebourg-Ansbach a fondé le Duché de Prusse (1525 - 1701). En 1701 Frédéric Ier devient le premier souverain du royaume de Prusse qui existera jusqu’à la défaite allemande de 1918. Le territoire sera renommé l’État libre de Prusse, celui-ci disparaîtra après la chute du IIIe Reich en 1945.
La Prusse avait un territoire morcelé. Elle a souvent essayé d’étendre son territoire vers la Pologne et la Russie et y parviendra en partie. Elle annexera une partie de la France après la guerre franco-prussienne de 1870.

carte_prusse
[20] carte de la Prusse en 1871

Les drapeaux prussiens sont souvent caractérisés par des couleurs noires et blanches et un très joli aigle noir. Sur le drapeau du Duché de Prusse le S signifie Sigismund I et dans celui du Royaume de Prusse, les initiales F R qui signifient "Fridericus Rex".

teutonique_24_25
Ordre des Chevaliers Teutoniques (1224 - 1525)
prusse_duch
Duché de Prusse (1525 - 1701)
prusse_1701_1918
Royaume de Prusse (1701 - 1918)
prusse_lib
État libre de Prusse (1918 - 1947)

Ne pas confondre le Royaume de Prusse et la Prusse Royale. La Prusse Royale était un territoire cédé à la Pologne en 1466 par l’ordre des chevaliers teutoniques. Il était situé dans le nord de la Pologne actuelle, dans la région de Poméranie. Cet état était allié de la République des Deux Nations, il sera absorbé par le Royaume de Prusse lors du premier partage de la Pologne en 1772.

prusseR
Prusse Royale (1466 - 1772)

Empire colonial allemand en 1914

carte_empire_allemagne
[3] carte de l’empire allemand en 1914

Les colonies allemandes étaient représentés par un drapeau unique. Cependant un projet de leur attribuer des drapeaux spécifiques avait été élaborés mais n’a jamais abouti. Nous présentons ci-dessous ces projets.

allemagne_col1893
Colonies allemandes à partir de 1893

Afrique orientale allemande

L’Afrique oriental allemande (Deutsch-Ostafrika) a commencé à se développer en 1885. Elle correspondait aux territoires de la Tanzanie (sans Zanzibar ), du Burundi, du Rwanda et une petite zone du Mozambique. Cette colonie disparaîtra après la Première Guerre mondiale et le traité de Compiègne.

car_ostrafrika
Carte de l’Afrique orientale allemande

Drapeau avec une très belle tête de lion. Une autre version existe avec au-dessus de la tête de lion un aigle noir sur fond jaune.

allemagne_afrique_1885_1919
Afrique orientale allemande entre 1885 et 1919

Les pays ayant fait partie de l’Afrique orientale allemande.

burundi
Burundi actuel
rwanda
Rwanda actuel
tanzanie
Tanzanie actuelle

Kamerun

Les allemands établiront la colonie du kamerun en 1884. En 1911, la France leur abandonnera une large bande de territoire à l’est qui sera baptisée Neukamerun.

car_kamerun
Carte du Kamerun entre 1885 à 1916

Les colonies allemandes étaient représentées par un drapeau unique avec un aigle noir. Cependant un projet de leur attribuer des drapeaux spécifiques avait été élaboré. La fin de la guerre a mis fin à ce projet avant qu’il n’aboutisse. Le projet de drapeau pour le Kamerun représentait une tête d’éléphant.

cameroun_allemand
Kamerun de 1885 à 1916
cameroun
Cameroun actuel

protectorat allemand des Samoa

samoa_00_14
protectorat allemand des Samoa entre 1900 et 1914
samoa
Samoa actuel

protectorat allemand du Togoland

togoland_184_1916
protectorat allemand du Togoland
entre 1884 et 1916
togo
Togo actuel

sud-ouest africain allemand

namibie_1884_1915
sud-ouest africain allemand
(Deutsch-Südwestafrika)
entre 1884 et 1915
namibie
Namibie actuelle

Nouvelle-Guinée allemande

guinee_1884_1919
Nouvelle-Guinée allemande (1884-1919)

Les pays actuels dont le territoire étaient intégrés à la Nouvelle-Guinée allemande.

papouasie2
Papouasie Nouvelle-Guinée
marshall2
Iles Marshall
salomon2
Îles Salomon
micronesie2
Micronésie
nauru2
Nauru
palaos2
Palaos
marianne2
Îles Mariannes du Nord

Le IIIe Reich

Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux camps belligérants s’opposèrent : le camp de l’Allemagne nazie, l’axe et celui des Alliés. Les trois partenaires principaux de l’Axe étaient l’Allemagne, l’Italie et le Japon. Ces trois pays reconnaissaient l’hégémonie de l’Allemagne sur l’essentiel de l’Europe continentale, celle de l’Italie sur la Méditerranée et celle du Japon sur l’Asie orientale et le Pacifique

carte_axe
Les pays de l’Axe pendant la Seconde Guerre mondiale
[5] United States Holocaust Memorial Museum

Les drapeaux des forces de l’axe.

allemagne_nazie
Allemagne nazie
italie_guerre_1861_1946
Drapeau de guerre italien entre 1861 et 1946
japon_guerre
Drapeau de guerre japonais
separation

Autriche-Hongrie

L’Autriche-Hongrie était une union monarchique constitutionnelle créée en 1867 à la suite d’un compromis austro-hongrois, par lequel la Maison de Habsbourg a réorganisé l’Empire autrichien en deux entités jouissant d’un statut égal: l’Autriche impériale (en saumon sur la carte) et la Hongrie royale (en vert sur la carte). En 1908 sera rattaché le condominium de Bosnie-Herzégovine (en jaune sur la carte) qui n’était rattaché ni à l’Autriche ni à la Hongrie mais était géré conjointement par les deux puissances.
Elle a pris fin en 1918, lors la défaite dans la Première Guerre mondiale, cette dissolution ayant abouti à une partition en de nombreux petits états indépendants.

carte_autriche_hongrie2
carte d’Autriche-Hongrie
carte_autriche_hongrie
l’Autriche-Hongrie dans l’Europe actuelle

Les drapeaux historiques de l’Autriche-Hongrie

Empire d’Autriche-Hongrie

L’Autriche-Hongrie n’a jamais eu de drapeau unifié, l’Autriche et la Hongrie ayant continué à utiliser leurs propres drapeaux. Le double drapeau ci-dessous a été utilisé principalement comme enseigne de guerre entre 1915 et 1918.
On reconnaît à gauche les couleurs du duc de Babanberg qui deviendront celles de l’Autriche avec la couronne des Habsbourg (devenus Hanbsgourg-Lorraine en 1736) et à droite les couleurs de la Hongrie surmontées d’une couronne de saint Étienne.

hongrie1869
Pavillon marchand (1869 - 1918)
autriche_hongrie
Enseigne de guerre austro-hongroise (1915 - 1918)

Les royaumes composant l’Empire d’Autriche-Hongrie

autriche_empire_1804_1867
Autriche dans l’empire austro-hongrois entre 1867 et 1918
hongrie_1867_1918
Hongrie dans l’empire austro-hongrois entre 1867 et 1918

Autres royaumes ayant composés l’Empire d’Autriche-Hongrie

bosnie_1878_1908
Bosnie dans l’empire austro-hongrois entre 1878 et 1918
herzegovine_08_18
Herzegovine dans l’empire austro-hongrois entre 1878 et 1918
boheme_1198_1918
Royaume de Bohême dans l’empire austro-hongrois entre 1867 et 1918
galicie_1772_1918
Royaume de Galicie et de Lodomérie dans l’empire austro-hongrois entre 1867 et 1918
croatie_1868_1918
Royaume Royaume de Croatie-Slavonie dans l’empire austro-hongrois entre 1867 et 1918

Pays ayant appartenu à l’Autriche-Hongrie

autriche
Autriche
bosnie_herzegovine
Bosnie-Herzegovine entre 1878 et 1918
croatie
Croatie
hongrie
Hongrie entre 1867 et 1918
slovaquie
slovaquie
slovenie
Slovenie
tchequie
Tchequie
separation

empire colonial belge

L’empire colonial belge est l’ensemble des territoires administrés par le Royaume de Belgique. Il était composé, à son apogée (1919–1931) des territoires du Congo belge et du Congo belge en Afrique et de la concession de Tianjin en Chine. [19]

carte_empire_belge
carte de l’empire belge, en bleu le Congo belge et en rouge le Ruanda-Urundi

Drapeaux historiques

congo_belge
Congo belge entre 1925 et 1962
belgique
colonie belge du Ruanda-Urundi entre 1923 et 1962

Pays ayant composé l’empire colonial belge

rwanda
Rwanda actuel
burundi
Burundi actuel
congo_dem
République démocratique du Congo
separation

empire espagnol

Voir la page spécifique sur l’Empire espagnol".

separation

Grande-Colombie

Voir la page spécifique sur la "Grande Colombie".

separation

Les Empires romain et byzantin, l’empire colonial italien

L’empire romain

L’empire romain s’étale de 27 ap. J-C à 476 apr. J.-C. Cette civilisation, à la suite de la civilisation grecque, a marqué profondément l’histoire de l’Europe et du monde. En 395, l’empereur Théodose Ier meurt, après avoir partagé l’Empire entre ses deux fils. Arcadius qui aura l’empire romain d’Orient et Honorius l’empire romain d’Occident qui sera appelé plus tard l’empire byzantin.

carte_romain
[10] Carte de l’empire romain à son apogée en 117 ap. J-C

Drapeaux de l’empire romain

Ce type de drapeau est composé d’une pièce d’étoffe attachée à une barre horizontale, il est typique de la cavalerie de l’armée romaine et s’appelle un vexillum. C’est la racine de ce nom sera reprise pour donner son nom à la vexillologie, la science de l’étude des drapeaux.
Sur le 1er vexillum, noter la mention SPQR "Senatus populusque romanus" (le sénat et le peuple romain) ainsi que l’aigle, deux des symboles de l’empire romain.
Le 2e est un labarum, c’est celui de l’empereur Constantin. Le labarum se différencie du vexillum par l’apparition du "Chi Rho" ou "chrisme" , symbole chrétien devenu celui de l’empire.
Le 3e drapeau est celui de la 2e légion de l’empereur Auguste.

rome_27_395
[10] Vexillum
labarum
[11] Labarum
vexillum_legion_2
[11] 2e légion de l’empereur Auguste

L’empire byzantin

En 395, l’empire romain est divisé en deux. L’Empire romain d’occident qui périclitera assez vite et l’Empire romain d’orient qui deviendra l’Empire byzantin. Au cours de ses presque mille ans d’existence, l’Empire byzantin a donné naissance à une brillante civilisation qui a marqué l’histoire de l’Europe et du Proche-Orient. Un certain nombre de lois et coutumes des Romains ainsi que certains aspects culturels, scientifiques ou techniques comme l’architecture sont conservées, puis transmises aux Arabes, aux Occidentaux et aux Turcs. Même si d’autres langues sont parlées dans l’empire, le grec est la langue majoritaire des échanges, tandis que l’art est principalement chrétien et que l’éducation (la paideia) est gréco-romaine. L’empire byzantin prend fin en 1453 lorsque le sultan Mehmed II s’empare de Constantinople qu’il rebaptisera Istanbul, c’est le début de l’Empire ottoman.

carte_byzantin
Carte de l’empire byzantin en 555 apr. J.-C.

Anciens drapeaux de l’empire byzantin

Le drapeau est celui de la dernière dynastie de l'Empire byzantin, celle des Paléologues. Il s'agit de quatre lettres béta signifiant Basileus Basileon Basileuon Basileusi (Roi des Rois, régnant sur les rois).

byzantin_395
Insigne impérial des Paléologues (XIVe siècle)
byzantin_1261_1453
Bannière « tétragrammatique » des Paléologues.

L’empire colonial italien

L’empire colonial italien est composée en Europe de l’Italie, de la Sardaigne et de l’Albanie annexée par Mussolini an 1939 et cédée à l’Allemagne en 1943. Elle possédait également les îles du Dodécanèse (maintenant territoire grecque).
Dans la corne de l’Afrique, les possessions italiennes sont composées de la Somalie italienne, de l’Érythrée et de l’Abyssinie qui deviendra l’Éthiopie. En Afrique du Nord, elle acquiert la Tripolitaine et la Cyrénaïque, 2 des 3 régions composant l’actuelle Lybie.
L’Italie possédait également une concession dans la ville de Tianjin, en Chine.

carte_italie_empire
[9] L’empire colonial italien

L’Afrique orientale italienne

L’Afrique orientale italienne Africa Orientale Italiana, créée par Mussolini en 1941 était composée l’Éthiopie, de la Somalie italienne et de l’Érythrée. Elle disparaîtra en 1941.

italie_afrique_36_41
colonie italienne (1889 - 1936)
italie_36_41
Afrique orientale italienne entre 1936 - 1941)

Pays ayant appartenu à l’Afrique orientale italienne

erythree.png
Érythrée (1936 - 1941)
ethiopie
Éthiopie (1936 - 1941)
somalie
Somalie (1889 - 1941)

Libye italienne.

Entre 1911 et 1943 la Libye était une colonie italienne.

libye
Libye italienne (1911 - 1943

Albanie

L'Italie envahit l'Albanie en 1939, elle en fera un protectorat en 1941. Après le renversement de Mussolini en 1943, l'Albanie sera occupée par l'Allemagne.

albanie_39_43
Occupation par l’Italie fasciste (1939 - 1943)
separation

Empire ottoman

L’Empire ottoman a duré de 1299 à 1923 (soit presque 624 ans). L’année 1453, prise de Constantinople, est le point de départ de son rayonnement mondial. Il a laissé la place, à la République de Turquie, qui occupe une partie de son ancien territoire, ainsi qu’à de nombreux États ayant pris leur indépendance de la seconde moitié du XXe siècle. L’Empire ottoman s’étendait, au faîte de sa puissance, sur trois continents : toute l’Anatolie, le haut-plateau arménien, les Balkans, le pourtour de la mer Noire, la Syrie, la Palestine, la Mésopotamie, le pourtour de la péninsule arabique, l’Égypte et une partie du littoral de l’Afrique du Nord. Il était appelé Sublime Porte ottomane, ou simplement Sublime Porte, du nom de la porte d’honneur monumentale du grand vizirat, siège du gouvernement du sultan à Constantinople. [12]

carte_ottoman
[12] carte de l’Empire ottoman

Drapeaux historiques de l’Empire ottoman [2]

ottoman_1383_1453
Empire ottoman (1383 - 1453)
ottoman_1453_1844
Empire ottoman (1453 - 1499)
ottoman_1517_1793
Empire ottoman (1517 - 1793)
ottoman_1793_1808
Empire ottoman (1793 - 1844)
ottoman_1844_1923
Empire ottoman (1844 - 1923)

Pays ayant appartenu à l’Empire ottoman

turquie3
Drapeau de la Turquie actuelle

albanie3
Albanie (1478 - 1912)
algerie3
Nord de l’Algérie (1556 - 1830
armenie3
Armenie
bosnie_herz3
Bosnie-Herzegovine entre (1463 - 1878)
bulgarie3
Bulgarie (1421 - 1877)
chypre3
Chypre (1571 - 1878)
egypte3
Égypte (1517 - 1798)
georgie
Géorgie (1620 - 1744)
grece3
Grèce (1453 - 1822)
irak3
Irak (1534 - 1918)
israel3
Israël (1517 - 1918)
jordanie3
Jordanie (1250 - 1918)
koweit3
Koweït (1533 - 1914)
kurdistan3
Kurdistan (1514 - 1920
libye3
Libye (1551 - 1911)
macedoine3
Macédoine du Nord (1395 - 1912)
moldavie
Moldavie (1538 - 1812)
palestine3
Palestine (1517 - 1920)
qatar3
Qatar (1538 - 1915)
roumelieO_1878_1885
Roumélie orientale (1878 - 1885)
serbie3
Serbie (1385 - 1835)
syrie
Syrie (1517 - 1920)
tunisie3
Tunisie (1793 - 1831)
separation

Union de kalmar

L’Union de Kalmar était une union formée par les royaumes scandinaves de Danemark, de Suède et de Norvège. Ces royaumes acceptaient un monarque commun mais gardaient cependant une grande indépendance. Marguerite Ire de Danemark est la 1re souveraine de l’Union en 1397. De nombreuses luttes de pouvoirs marquent l’histoire de cette Union. En 1520, Christian II de Danemark envahit la Suède, c’est l’épisode du bain de sang de Stockholm. Mais les rebelles suédois les repoussent et les Danois quittent l’Union. Gustav Vasa est nommé régent de Suède. L’Union de Kalmar prend fin officiellement en 1523 quand Gustave Ier Vasa est nommé roi de Suède.

carte_kalmar
carte de l’Union de Kalmar

Drapeaux de l’Union de Kalmar

kalmar
Union de kalmar

Pays situés sur l’emplacement de l’ancien Union de Kalmar

Le royaume de Suède comprenait une grande partie de la Finlande actuelle. L’Islande était une possession de la Norvège.

danemark
Danemark
suede
Suède
norvege
norvege
finlande
Finlande
islande
Islande
separation

Empire russe

La page sur l’Empire russe a été déplacée sur la page de la Russie.

separation

Empire moghol

L’Empire moghol est fondé en 1526 par Bâbur (1526-1530), un descendant de Tamerlan. Ils vont régner pendant près de deux siècles en étendant leur territoire sur l’Inde, le Bengladesh et le Pakistan. Ils développeront l’architecture avec de riches temples comme le Taj Mahal et de nombreux arts dont la peinture. Succéderont ensuites d’autres empereurs : Humâyûn (1530-1556), Akbar (1556-1605) : Jahângîr (1605-1627), Shâh Jahân (1627-1658) et Aurangzeb (1658-1707). L’empire va ensuite régresser pour disparaître complètement, le dernier moghol sera renversé par les Britanniques en 1857.

carte_moghol
carte de l’empire moghol [20]

Drapeaux de l’empire monghol

moghol_1526_1857
empire moghol

Pays situés sur l’emplacement de l’ancien empire moghol

inde
Inde
pakistan
Pakistan
bangladesh
Bangladesh
separation

Empire mongol

L’Empire mongol a été fondé par Gengis Khan (1162 - 1227). Gengis Khan partagera avant sa mort son territoire entre ses 4 fils. L’empire gardera son unité et continuera de s’étendre jusqu’en 1276. À son apogée, il couvrira près de 33 millions de kilomètres carrés soit l’un des plus grands empires ayant existé. En 1259, à la mort de Möngke le 4e fils de Gengis Khan, l’empire est séparé 4 parties :
- À l’est, la dynastie fondée par Kubilai Khan, la Chine des Yuan (en violet sur la carte)
- Au centre, le khanat de Djaghataï (en vert foncé sur la carte) qui deviendra l’empire timouride (1369 - 1507)
- Au sud-ouest, l’empire des Ilkhans dont la dynastie s’arrêtera en 1330 faute de descendant (en vert clair sur la carte)
- Au nord-ouest, la Horde d’or où régnaient les descendants de Djötchi. (en jaune sur la carte)
Les 1res défaites interviendront vers 1280 et l’empire se désagrégera progressivement chaque région évoluant séparement. gunche.blogspot

carte_mongol1
Empire mongol à sa pleine expansion en 1279
carte_mongol2
Empire mongol après son partage en 1294

Drapeaux historiques de l’empire mongol

mongol_1206_1243
Empire mongol
mongol3
Kubilai Khan, la Chine des Yuan
chagatai_khanate
Djagatai Khanate
ilkhanate
Ilkhanate
mongolie_1240_1502
Horde d’or entre 1243 et 1502

Timouride

L’empire mongol prend fin vers la fin du XIVe siècle. Le guerrier turco-mongol Tamerlan ou "Timur", mènera des attaques contre l’empire mongol et finalement fondera la dynastie timouride. Elle régnera entre 1369 et 1507.

timouride
Empire timouride entre 1369 et 1507
car_timouride
Carte du califat Timouride Wikipédia : Timouride

Pays sur le territoire de l’ancien empire mongol

afghanistan
Afghanistan
azerbaidjan
Azerbaidjan
chine
Chine
coree_du_nord
Corée du Nord
coree_du_sud
Corée du Sud
irak
Irak (est)
iran
Iran
kazakhstan
Kazakhstan
kirghizistan
Kirghizistan
mongolie
Mongolie
ouzbekistan
Ouzbekistan
pakistan
Pakistan
russie
russie
tadjikistane
Tadjikistan
turquie
Turquie (centre et est)
ukraine
Ukraine
separation

Empire colonial néerlandais

L’usage du terme empire pour désigner toutes les activités d’outre-mer des Néerlandais fait débat car de nombreuses colonies n’étaient en fait que des postes de commerce gouvernés par des entreprises privés, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (Vereenigde Oost-Indische Compagnie ou VOC) et la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales Geoctroyeerde Westindische Compagnie ou GWC.
C’est seulement après les guerres napoléoniennes terminées en 1815, que les Britanniques rendirent à la monarchie néerlandaise les possessions que ceux-ci avaient occupé. Le pays prit alors directement en charge la gestion des colonies. Après cette date, tous les historiens utilisent le terme d’empire et d’impérialisme, pour faire référence à un aspect plus européen et la plupart du temps, seulement pour la période 1880-1940, de leur colonisation.[13]

carte_empire_neerlande
[13] Carte de l’empire colonial néerlandais

Compagnie néerlandaise des Indes orientales

voc
Drapeau de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales

Pays ayant appartenus la Compagnie néerlandaise des Indes orientales

sri_lanka
Sri Lanka - Ceylan entre 1658 et 1796
indonesie
Indonesie
afrique_du_sud
Afrique du Sud - Le Cap en 1652 et 1803

Nouvelle-Guinée néerlandaise

Une partie des Indes orientales néerlandaises, la Nouvelle-Guinée néerlandaise aura une histoire un peu différente. Lors de l’accession à l’indépendance de l’Indonésie en 1945 les Pays-Bas conserveront la partie ouest de la Nouvelle-Guinée. Après un conflit de 17 ans et un arbitrage des Nations Unies, ce territoire sera incorporé à l’Indonésie en 1962.

Nouvelle_Guinée_neerlandaise
Nouvelle-Guinée néerlandaise entre 1945 et 1962

Compagnie néerlandaise des Indes occidentales

neerlande_compagnie
Drapeau de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales

Nouvelle Néerlande

La Nouvelle Néerlande correspondait aux états du Delaware, du New Jersey, du Connecticut et de New York (ex : New Amsterdam)

nouvelle_neerlande_1614_1674
Nouvelle Néerlande entre 1614 et 1674
etats_unis
États-Unis -

Nouvelle-Hollande (ou Brésil néerlandais)

La Nouvelle-Hollande correspondait à une partie du Nordeste brésilien.

nouvelle_hollande_bresil
Nouvelle-Hollande entre 1630 et 1654
bresil
Brésil

Guyanne néerlandaise

guyane_neerlandaise_1815_1954
Guyanne néerlandaise entre 1815 et 1954
surinama
Suriname
guyana
Guyana entre 1616 et 1814

Antilles néerlandaises 1620 à 2005

Composées des Îles-du-Vent (Saint-Martin, de Saba et Eustache) et des Îles-sous-le-Vent, on trouve les îles d’Aruba, de Bonaire et de Curaçao

antilles_neerlandaises
Antilles néerlandaises entre 1954 et 2010

Nouvelle-Walcheren

La Nouvelle-Walcheren était une colonie située sur la côte méridionale de l’île de Tobago, à l’embouchure de l’Orénoque.

trinite
Tobago
separation

Empire colonial portugais

L’empire portugais a existé pendant près de six siècles entre 1415 à 2002. Il débute en 1415 avec la conquête de la Ceuta. L’empire s’étendra ensuite sur les côtes d’Afrique : Cap-Vert , São Tomé et Príncipe, la Guinée-Bissau, l’ Angola et le Mozambique.
En Amérique le Portugal occupe le Brésil à partir de 1530. Ce sont d’abord des colonies le long des côtes qui s’étendront progressivement sur tout le territoire en 1754. En 1815, suite au blocus de Napoléon, le gouvernement portugais s’installe au Brésil qui devient le Royaume uni de Portugal, du Brésil et des Algarves. Celui-ci prendra fin en 1822 avec l’indépendance du Brésil.
Dès 1510 le Portugal ouvre des comptoirs sur toute la côte de l’Inde dont Goa et l’île de Ceylan. Ces territoires seront reconquis par l’Inde en 1961.
En Asie le Portugal occupera le Timor portugais en 1596. Ce pays accèdera à l’indépendance en 1975 sous le nom de Timor oriental. Il ouvrira également la colonie de Macao en 1557 jusqu’à sa rétrocession à la Chine en 1999.
En 1914, l’Angola et le Mozambique sont complètement occupés par le Portugal. L’empire colonial portugais prend fin en 1999 avec la restitution de Macao (1999) et l’accession à l’indépendance du Timor oriental (2002).

carte_portugal_empire
|14] carte de l’empire colonial du Portugal

Rouge : possessions réelles - Rose : territoires revendiqués - Vert : comptoirs commerciaux - Bleu : aire d’influence maritime

Les drapeaux coloniaux de l’empire portugais

portugal_empire_1415_2002
Royaume uni de Portugal, du Brésil et des Algarves entre 1815 et 1822

Une série de drapeaux coloniaux composée du drapeau portugais complété d’un écusson personnalisé pour chaque colonie a été proposé par l’héraldiste Almeida Langhans. Bien qu’approuvée par le gouvernement, cette série de drapeaux n’a jamais été officialisée.

portugal_angola portugal_angola_ecusson
Angola entre 1655 et 1975
angola
drapeau actuel de l’Angola

portugal_cap_vert portugal_cap_vert_ecusson
Cap-Vert entre 1456 et 1975
cap_vert
drapeau actuel du Cap-Vert

portugal_guinee portugal_guinee_ecusson
Guinée-Bissau entre 1815 et 1923
guinee_bisssau
drapeau actuel de la Guinée-Bissau

portugal_inde portugal_inde_ecusson
Goa
inde
drapeau actuel de l’Inde

portugal_macau portugal_macau_ecusson
Macau
macao
drapeau actuel de Macau

portugal_mozambique portugal_mozambique_ecusson
Mozambique entre 1501 et 1974
mozambique
drapeau actuel du Mozambique

sao_tome sao_tome
Sao Tomé-et-Principe
sao_tome
drapeau actuel de Sao Tomé-et-Principe

portugal_timor portugal_timor_ecusson
colonie portugaise du Timor-Leste entre 1596 et 1975
timor_oriental
drapeau actuel du Timor oriental

Autres pays ayant appartenu à l’empire portugais

bahrein
Bahreïn entre 1521 et 1602
bresil
Brésil entre 1500 et 1822
gambie
Gambie entre 1455 et 1723
ghana
Côte de l’or (Ghana) entre 1471 et 1637
kenya
Kenya entre 1498 et 1698
separation

Provinces-Unies d’Amérique centrale

Les Provinces unies d’Amérique centrale (Provincias Unidas del Centro de América en espagnol) étaient une république fédérale d’Amérique centrale qui exista entre juillet 1823 et 1839. En 1824, la fédération prit le nom de République fédérale d’Amérique centrale. Les Provinces unies d’Amérique centrale étaient composées des États du Guatemala, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua et du Costa Rica, ainsi que le Chiapas maintenant rattaché au Mexique.
La fédération connaît ensuite de longues confrontations armées entre les partisans de l’indépendance et ceux de la fédération. Entre 1825 et 1830, les municipalités nicaraguayennes de Granada et Léon se font une guerre civile. Le Salvador déclare par deux fois son indépendance en 1832 et 1834. Le Nicaragua déclare son indépendance le 30 avril 1838, puis le Honduras et le Costa Rica en octobre et novembre de la même année. Le Guatemala déclara son indépendance en 1839 et la fédération fut dissoute le 19 novembre 1839.
Diverses tentatives de refonder une "Fédération d’Amérique centrale" ou une "Grande République d’Amérique centrale" se poursuivirent jusqu’en 1922.
Le drapeau aux trois bandes était inspiré de celui des Provinces unies du Río de la Plata, les deux bandes bleues symbolisaient les deux océans et la bande blanche l’Amérique centrale en paix. L’écusson au centre du drapeau représentait les cinq États par des volcans illuminés par le bonnet phrygien qui symbolise la liberté.[15]

carte_PUAC
carte des Provinces-Unies d’Amérique centrale

Provinces-Unies d’Amérique centrale et Grande République d’Amérique centrale

amerique_centrale_1823_1839
République fédérale d’Amérique centrale entre 1821 et 1822 puis entre 1824 et 1841
PUAC1824
Provinces-Unies d’Amérique centrale entre 1823 et 1824 et 1842 et 1844
amerique_centrale_1896_1898
Grande République d’Amérique centrale entre 1896 et 1898

Pays ayant appartenu aux Provinces-Unies d’Amérique centrale

costa_rica
Costa Rica
guatemala
Guatemala
honduras
Honduras
nicaragua
Nicaragua
salvador
Salvador
chiapas
État mexicain du Chiapas
separation

Provinces-Unies du Río de la Plata

Les Provinces-Unies du Río de la Plata est la dénomination utilisée pour le territoire actuel de l’Argentine, de l’Uruguay et du département bolivien de Tarija entre 1810 et 1835. Elle sera remplacée par la Confédération argentine jusqu’en 1861, date de la création de la république d’Argentine. [18]

carte_PURP
Provinces-Unies du Río de la Plata entre 1810 et 1835

Drapeaux des Provinces-Unies du Río de la Plata

cisplatine_1816_1828 cisplatine_armillaire
Province cisplatine entre 1816 et 1828
Cette province est située à l’extrême sud Brésil a appartenu aux Provinces-Unies du Río de la Plata
plata_17810_1835
Provinces-Unies du Río de la Plata entre 1810 et 1835
argentine_1819_1831
Provinces-Unies du Río de la Plata entre 1819 et 1831
argentine_1831_1850
Confédération argentine entre 1831 et 1850
argentine_1850_1861
Confédération argentine entre 1850 et 1861

Pays ayant composé les Provinces-Unies du Río de la Plata

argentine
Argentine
uruguay
Uruguay
bolivie_tajira
Bolivie - département de Tajira
separation

Tchécoslovaquie

La Tchécoslovaquie est créée en 1918. Elle est formée de la Bohême et de la Slovaquie, ces territoires appartenaient à l’empire d’Autriche-Hongrie qui vient de perdre la guerre.
Dans sa 1ère période, entre 1919 à 1939, la Tchécoslovaquie est un régime démocratique, libéral et capitaliste. Pendant la 2e guerre mondiale, Hitler s’empare de ce pays qui n’a alors plus d’existence. La Tchécoslovaquie est reconstruite en 1939, après la seconde guerre mondiale. Elle devient en 1948 une démocratie populaire, partenaire de l’URSS. Elle disparait en 1992 avec l’effondrement de l’URSS et laisse alors la place à deux états indépendants : la République tchèque et la Slovaquie.

carte_tchecoslovaquie
carte de Tchécoslovaquie

Drapeau de la Tchécoslovaquie

tchequie
Tchécoslovaquie de 1918 à 1939 et de 1945 à 1992

Pays ayant appartenu à la Tchecoslovaquie

slovaquie
slovaquie
tchequie
Tchéquie
separation

Yougoslavie

La Yougoslavie est un ancien État d’Europe du Sud-Est, qui a existé sous trois formes distinctes entre 1918 et 2003. Il regroupait les actuels pays de Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie, Macédoine, ainsi que le Kosovo, région de la Serbie s’étant autoproclamée autonome le 17 février 2008.

carte_yougoslavie
carte de la 1ère Yougoslavie (sans l’Istrie partie ouest de la Croatie en rose)
carte de la seconde Yougolslavie (toute la carte)
carte de la la 3e Yougoslavie (partie verte)

Le royaume de Yougoslavie

La première Yougoslavie était une monarchie fondée en 1918 et d’abord nommée Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, avant d’être renommé Royaume de Yougoslavie. Cet État subsistera jusqu’en 1945 mais sera occupé par l’Allemagne nazie entre 1941 et 1945.

royaume_serbes_croates_slovenes
Royaume des Serbes, Croates et Slovènes entre 1918 et 1929
yougoslavie_29_41
Royaume de Yougoslavie entre 1929 et 1945

La République fédérative socialiste de Yougoslavie

La seconde Yougoslavie était une république fédérale à parti unique communiste. Elle est fondée en 1945 après l’abolition officielle de la monarchie. Elle prit le nom de République fédérative populaire de Yougoslavie puis en 1963 République fédérative socialiste de Yougoslavie. La Yougoslavie sera dirigée jusqu’en 1980 par le maréchal Tito. Elle prit fin en 1992 avec la sécession de la Slovénie, de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine et de la Macédoine.

yougoslavie_45_91
République fédérative socialiste de Yougoslavie entre 1945 et 1992

Les républiques composant la Yougoslavie.

croatie_45_90
République socialiste de Croatie
bosnie_45_91
République socialiste de Bosnie-Herzégovine
macedoine_46_91
République socialiste de Macédoine
montenegro_45_92
République socialiste du Monténégro
yougoslavie_45_91
République socialiste de Serbie
yougoslavie_47_90
République socialiste de Slovénie

La République fédérale de Yougoslavie

La troisième Yougoslavie était un État fédéral formé en 1992 sur le territoire de la Serbie (incluant les territoires de Voïvodine et du Kosovo) et du Monténégro. Il cesse d’exister en 2006, à la suite de l’indépendance du Monténégro. [17]

yougoslavie_92_03
République fédérale de Yougoslavie entre 1992 et 2003

Pays ayant composé la Yougoslavie

bosnie_herzegovine
Bosnie-Herzegovine
croatie
Croatie
macedoine
Macédoine
montenegro
Monténégro
serbie
Serbie
slovenie
Slovenie
kosovo
Kosovo (ayant proclamé son indépendance mais revendiqué par la Serbie
Catégorie site vexillologique
Développé par John Duff
Créé le 15-06-2017
Dernière mise à jour 01-09-2021
L’avis des internautes
5etoiles
Note : 4,5 basée sur 51 avis